FANDOM



Carte d'identité Modifier

Jason

Dale Fisher

Nom : Fisher

Prénom : Dale

Date de naissance : 17 juillet 19 1983

Sexe : Homme

Nationalité : Américain

Anciennes attributions : Cameraman, journaliste, directeur de la section audiovisuelle au Jurassic Sea Life

Description physique Modifier

Dale Fisher a une bonne carrure, et une taille convenable pour ses 1,81 mètres. Ses épaules carrées soulignent de la robustesse chez lui et sont accompagnés de muscles cervicaux travaillés et des formes belles et rondes au niveau des bras, qui, même s'ils semblent longs et fins, ne sont compos és pratiquement que de muscles. Ses côtes laisseraient voir sa maigreur si sa poitrine et ses abdominaux n'étaient pas entraînés. Ses cuisses plutôt imposantes offrent un contraste avec ses jambes droites et grasses s'ajustant à ses pieds comme à des pantoufles. En somme, Fisher n'est pas une personne endurante et peine à la course en compensation des muscles de la partie supérieure du corps qui sont plus développés.

Ses cheveux sont relativement courts, d'un brun et d'une texture qu'on comparerait au p

elage d'un ours, et dégagent le front. Lorsqu'ils poussent un peu, ils sont légèrement bouclés. Ses yeux sont clairs et hésitent entre le bleu et le vert, et donnent une impression de clarté d'esprit. Par l'utilisation du chewing-gum, les muscles maxillaires sont développés et se rejoignent en un menton en galoche. La plupart du temps, Dale laisse sa barbe pousser un peu, par flemmardise de se rase

r, ou bien parce qu'il pense être séduisant sous cet aspect. 

Au quotidien, Dale porte une chemise en enlevant trois boutons laissant apparaître la pilosité de son torse, ainsi qu'une veste légère non fermée. Il a un pantalon de marche de nombreuses poches et des baskets. Il veille à ce que ses chaussettes soient relevées au maximum. Le week-end et les jours où il ne travaille pas, il porte un vieux t-shirt et un jean bleu-foncé.


Description psychologiqueModifier

En général, c'est un homme décontracté. Il fait usage de l'humour même dans les situations difficiles, préférant une atmosphère détendue plutôt qu'être mal à l'aise à avoir la diarrhée. Dale est bon vivant, optimiste et joyeux. Néanmoins, il est du genre à fuir ses responsabilités, et prend du recul face aux critiques. On peut dire que c'est un je-m'en-foutiste doublé d'un grand enfant. Cela ne l'empêche pas d'être sympathique et de rendre service. Quand bien même, il essaiera de s'esquiver si la paresse le gagne. Après tout, il ne faut pas trop lui en demander non plus.

Rêveur et passionné, il s'applique dans les choses qu'il aime. Il peut paraître idiot au premier abord, mais, même si c'est un homme intelligent, c'est ce qu'il affiche, non pas le faisant exprès. Certains diront que c'est parce que son intelligence est enfouie profondément. Dale est observateur. Aussi, lorsqu'il était petit, prendre la caméra de son père pour filmer son environnement était un de ses hobbies. Une de ses qualités est qu'il sait garder son sang-froid. Il est dur de le vexer. Dale est une personne qui aime l'action, les aventures. C'est une de ses raisons qui lui a donné envie de filmer les dinosaures sur les îles des Cinq Morts.

BiographieModifier

Dale Fisher grandit aux États-Unis, dans l'état du Connecticut, dans une banlieue chic de la ville de Waterbury. Son père était numéro trois d'une entreprise de vente de robinets et sa mère écrivait des livres de cuisine. Ils l'élevèrent avec amour, ce qui permit à ce petit garçon, fils unique de cette famille, de s'épanouir parfaitement. Lorsque sa mère lui offrit sa première figurine qui était un brachiosaure, il se découvrit une passion. Il faisait la collection des dinosaures en plastique, se documentait, et écoutait sa mère qui lui lisait des livres sur ces lézards géants. Dale ne s'en lassait pas, et voulait devenir paléontologue. Il passait ses après-midis à creuser dans la pelouse de son jardin -qui était un vrai terrier,- à la recherche de fossiles, et était fier de montrer ses cailloux à ses parents. A l'âge de six ans, il toucha pour la première fois à une caméra. Il voulait avoir des traces de ses "travaux". Ainsi, il s'amusa avec l'appareil de son père, et une autre passion se révéla. Peu après que sa mère lui ai dit d'aller filmer les oiseaux, ce fut tout plein de choses d'autres auxquelles il s'intéressa. Il comme ntait même, et tout était sujet à un documentaire; que ce soit la nature, sa mère faisant la cuisine, ou son père rentrant tard du travail. Il délaissa un peu ses dinosaures pour la vidéo.

Durant son adolescence, Dale avait pour ainsi dire, une belle vie. Il avait ses amis, des petites amies. Ses résultats scolaires étaient moyens quand ce n'était pas bon ou médiocre. Ses professeurs disaient qu'il avait les capacités pour avoir de bonnes notes, mais Dale traversait une période de flemmardise où travailler lui importait peu. Après tout, il avait sa vie, dans un hamac à l'abri du soleil. Avec ses amis, il s'adonnait à la réalisation de court-métrage, cultivant toujours sa passion pour la vidéographie.  Si son père pouvait apprécier sa femme et son fils, il ne vit aucune honte à les quitter, après que la concernée ait découvert l'existence d'une autre femme. Il s'avérait que la vie de famille n'était pas faite pour lui, finalement. Ainsi, alors Dale avait quinze ans, il ne vit plus son père, et vécut le reste de son adolescence sans modèle masculin. Et il vécut assez bien.

Il fit des études de journalisme et de photographie. A vingt-deux ans, il pouvait exercer son métier. Il faisait des documentaires animaliers peu passionnants au début de sa carrière, bien que l'env

ie du danger l'incitait à voir plus grand. C'est alors qu'il observa pendant huit mois des guépards à travers l'Afrique, ainsi que des éléphants et des rhinocéros. Il se contentait de capturer des images de la vie quotidienne de ces animaux. Puis, il vit plus grand lorsqu'on lui proposa d'interviewer des spécialistes en zoologie pour ses émissions. C'était pour lui une opportunité de dépasser le stade de caméraman puisqu'il avait un rôle oral, même si dans le montage final sa voix n'était pas entendue. Les années qui suivirent, Dale Fisher filma des animaux dans d'autres lieux telles que l'Amazonie, l'Australie, ou la Nouvelle-Zélande. Parfois, ses documentaires étaient faits entièrement par lui. La carrière du jeune homme s'illuminait. Mais il restait à faire, bien entendu.

Quand le Jurassik Park ouvrit ses portes pour la première fois depuis vingts ans, ce furent de nombreuses opportunités qui s'offrirent à Dale. Filmer des dinosaures était un rêve ! Associer la passion de son enfance à celui de la vidéo était quelque chose de formidable, et promettait une évolution de carrière. Un monde perdu ressuscité l'attendait.

Son arrivée se fit plutôt fracassante : en effet, il a contribué au sauvetage d'un passager tombé à l'eau lors de son premier voyage en ferry jusqu'à Isla Nublar, ce qui lui valut des louanges pendan

t un temps. 

Quelques semaines après, il fut envoyé pour un reportage en Antarctique lors d'une mission de fouilles. C'était sans compter les problèmes de santé d'un des membres de l'expédition et son rappatriment risqué vers la base, conduit par Dale Fisher, aux chemins abrupte. Une crevasse a perturbé le véhicule et faillit tuer les deux hommes, Dale coincé dans la faille, et le scientifique au bord, en hypotermie. Par chance, un hélicoptère est revenu les secourir et tout deux survécurent.

Entre temps, Dale fit la rencontre galante de la paléobotaniste Angie. .

A l'approche des fêtes de fin d'année, Dale Fisher fut nommé par la direction pour remplacer le patron de la section audiovisuelle qui avait démissioné de son poste. Pour célébrer la chose, il fut chargé d'organiser le tournage de la fête de John Hammond sur le ferry "l'Ambre", le 2 janvier. Cette nuit fut marquée par une attaque du groupe anarchique K-C. Dale filma secrètement la prise d'otage et la fussillade.


Jugé inapte psychologiquement pour la suite des évènements, on décida de le rappatrier au Costa Rica une fois atteint Isla Nublar. Dale se désista au dernier moment, s'étant ressaisi. Mais la fatigue l'ayant pris, il passa la nuit au Jurassic Park, alors en état d'urgence. Réveillé par une explosion le lendemain matin, il découvrit le chaos. Après avoir échappé à un dinosaure et fait la connaissance d'un survivant, tout deux trouvèrent une voiture pour rejoindre l'aérodrome. Finalement, l'homme le trahit et le laissa pour mort.

Le tyranosaure qui rôdait par-là tua Dale.

ChronologieModifier

17 juillet 1983 : naissance de Dale Fisher

6 octobre 2012 : arrivée au Jurassic Park

7 octobre : première approche avec les dinosaures

12 octobre : premier film monté sur les Iguanodon

27 octobre : expédition en Antarctique

13 novembre : discussion enrhumée

21 novembre : rencontre d'Angie Shaw au buffet des répartitions

22 novembre : premier rendez-vous avec Angie

2 décembre : formation du couple

17 décembre : grand projet de vidéo sur le spinosaurus

27 décembre : promotion au poste de chef de section des vidéo-documentalistes

1er janvier 2013 : embarcation sur l'Ambre

3er janvier : mort